Glutathion.ca
Les médecins-chercheurs qui ont contribués à faire connaître le glutahion
Pour en savoir plus cliquez sur leurs noms
Ils sont reconnus par certains des experts médicaux et scientifiques les plus respectés
Dr Dröge fut le premier à décrire l’action du glutathion sur la réponse immunitaire des organismes vivants (1986) et à découvrir que les patients atteints du VIH présentaient des taux anormalement bas de cystéine et de glutathion (1988-1989). Dans le cadre d’une série d’essais cliniques, le docteur Dröge a effectué des recherches sur les effets d’une supplémentation en cystéine sur le système immunitaire chez des humains en santé, des patients atteints du VIH et des patients atteints d’un cancer et souffrant de cachexie. Le docteur Dröge a également travaillé activement à l’élaboration de recherches cliniques et à l’organisation d’activités en collaboration avec des collègues de l’Université McGill et d’autres institutions scientifiques de pointe. Le docteur Dröge a consacré plus de quarante années à la recherche fondamentale et clinique. Son éthique du travail a défini les normes de formulation de nouveaux produits Immunotec sûrs et efficaces comme Immunocal Platinum.

Après avoir reçu son doctorat à l’Université de Freiburg, Dr Dröge a effectué ses études postdoctorales au Max-Planck Institute of Immunobiology à Freiburg, en Allemagne, et à l’Université du Minnesota, où il a travaillé avec le Dr R.A. Good, immunologiste renommé. Par la suite, il a travaillé comme chercheur à l’Université Harvard et il a été pendant quatre ans membre de l’équipe de scientifiques du Basel Institute for Immunology, institution qui jouit d’une renommée internationale. Au cours des 30 années qui ont suivi, le docteur Dröge s’est consacré à sa carrière d’enseignant en immunologie et en biologie cellulaire à l’Université d’Heidelberg et de directeur du département d’immunochimie du Centre national de recherche sur le cancer de l’Allemagne (Deutsches Krebsforschungszentrum).

Il est l’auteur de plus de 280 articles publiés dans des revues scientifiques qui lui ont valu une réputation internationale d’expert sur l’oxydo-réduction et le vieillissement. Il a concentré ses recherches sur la régulation du processus d’oxydo-réduction et les signes de la pathogénie de l’infection au VIH, les mécanismes de détérioration et de vieillissement reliés à la maladie, et l’action du facteur de nécrose des tumeurs.

Le docteur Dröge a également publié de nombreux articles sur l’oxydo-réduction, le cancer et le vieillissement tout en enseignant régulièrement à l’Université McGill de Montréal

Dr. Lands
Dr. Montagnier
Dr. Drüge
Dr. Gutman
Dr. Kongshavn
Dr. Bounous
RETOUR À LA PAGE D'ACCUEIL